NCI recrute quatre nouveaux talents

Après s’être implantée dans le Grand-Ouest avec l’ouverture d’un bureau à Rennes, la société de capital investissement NCI poursuit sur sa lancée en accueillant quatre nouveaux talents au mois de novembre : Jean Deshayes et Baptiste Janique à Paris, Fabrice Guillaud Bataille à Lille et Jacques Pruneau à Rennes. Ces recrutements viennent accompagner le développement de l’offre de transmission majoritaire de NCI et renforcer son équipe innovation

Premier fonds régional à faire de la transmission majoritaire et minoritaire dans le quart Nord- Ouest de la France, NCI poursuit son développement en étoffant ses équipes. Un signal fort pour l’entreprise dans un contexte économique difficile.

« NCI est animé par la volonté d’assurer la pérennité des sociétés régionales lorsque leur dirigeant, souvent fondateur, veut vendre. Nous finançons dans ce cadre le rachat avec les managers grâce au fonds Reprendre et Développer. Cela nous conduit régulièrement à devenir majoritaire pendant la durée de l’opérationIl est donc primordial que nous ayons des collaborateurs aguerris à ce type d’opération dans nos bureaux. Les recrutements de Jean Deshayes, Fabrice Guillaud Bataille et Jacques Pruneau vont dans ce sens. De son côté, Baptiste Janique vient renforcer l’équipe innovation en plein déploiement de son dernier véhicule : WaterStart Capital ».

rappelle Jean-Marc Buchet, fondateur et dirigeant de NCI.

Nommé Senior Advisor pour accompagner le développement du bureau de Rennes, Jacques Pruneau bénéficie de plus de 35 ans d’expérience dans le domaine bancaire. Ce spécialiste du monde de l’entreprise a évolué au sein de différents établissements bancaires, dont le Crédit Mutuel. Jusqu’à mi-2020, il était responsable de la structure Grands Comptes de la Banque Populaire Grand Ouest. Parallèlement, il a occupé les fonctions de président de Ouest Croissance et d’administrateur de Go Capital et de Breizh Invest PME dans le monde du capital investissement.

Fabrice Guillaud Bataille rejoint quant à lui NCI en tant que responsable d’investissement en charge du bureau de Lille. Diplômé de NEOMA Business School, il a effectué la majeure partie de sa carrière dans le milieu bancaire et plus particulièrement dans le financement des entreprises. En 2002 il a rejoint le Groupe CIC où il a occupé successivement les fonctions de Chargé d’Affaires Entreprises, Directeur Adjoint puis Directeur de Centre d’Affaires. Après avoir accompagné des PME et des ETI évoluant dans des secteurs d’activité variés dans les Hauts de France, il a ensuite orienté sa carrière vers le M&A en lançant sur les Hauts de France et la Normandie une offre de conseil à la cession small caps.

De son côté, Jean Deshayes rejoint le bureau de Paris en tant que chargé d’affaires sur les opérations de capital transmission et de capital développement. Diplômé de l’EM Lyon, il a débuté sa carrière en 2018 au sein de la structure de M&A Oaklins France en tant qu’analyste puis associate. Dans ce cadre, il a été impliqué sur une dizaine d’opérations capitalistiques, principalement des mandats de cession et de levée de fonds dans les secteurs de la santé grand public et agro-alimentaire.

Enfin, Baptiste Janique rejoint le pôle innovation de NCI en tant que responsable d’investissement en Venture Capital. Après une double formation en Droit & Finances (American Business Law) et Entreprenariat (Master II International Projet Management), Baptiste a travaillé pendant 20 ans en tant qu’entrepreneur dans le SaaS1 et intrapreneur sur le développement commercial de nouvelles activités en Europe, Amérique du Nord et Asie Pacifique au sein de Capgemini, Microsoft et Dassault Systèmes. Ces expériences lui ont permis de couvrir tout le cycle de développement produit, la production (industrie 4.0), la digitalisation des processus métiers et la Supply Chain. Basé à Paris, il participera à l’accélération des sociétés du portefeuille WaterStart Capital. Lancé en mars 2018, ce fonds accélérateur de 39 millions d’euros est dédié au financement et à l’accompagnement des start-ups à forte valeur d’usage.

Pour une entreprise de l’envergure de NCI, accueillir quatre personnes en un mois est un gros challenge.

« Cela représente une augmentation de 20 % de notre effectif. Mais c’était important de le faire pour accompagner la croissance de l’entreprise. Nous sommes très heureux de les accueillir au sein de nos équipes. Cela témoigne du dynamisme et de l’attractivité de NCI sur un marché très concurrentiel »

conclut Jean-Marc Buchet.